habillement; Espaces verts; DPSP; DEVE;Verbalisation;menace de mort; AAS; Paris;

 

menaces de se faire poignarder

Et ça continue encore et encore 

Résumé: 
Et ça continue encore et encore  C'est que le début d'accord, d'accord !   3 agents d'accueil et de surveillance ont fait l’objet de menaces de se faire poignarder. C’était pendant qu’ils effectuaient la mission de verbalisation dans le 18ème arrondissement au square Louise-Michel. Portant la tenue de pseudo-police municipale, nos collègues ne devaient tout de même pas s’attendre à être accueillis les bras ouverts ! Nous ne le répétons jamais assez : l’instauration d’une tenue pareille constitue une faute politique grave et qu’il incombe à ceux qui l’imposent de bien assumer les conséquences ! La DEVE se préoccupait du bien-être et de la sécurité de ses personnels ! La DPSP ne se préoccupe que de la multiplication des PV, des PV fictifs ! La direction DPSP a refusé de nous recevoir en audience pour discuter de cette mise en insécurité des A.A.S. dans les Espaces Verts. Elle refuse manifestement d’entendre la vérité, mais l’agression que nous dénonçons risque fort de se reproduire. Cet événement interpelle sur la question de fond : la sécurité du personnel.   Nous avons demandé à Madame la Maire de Paris de faire la démonstration qu'il n'y avait pas 70 à 80 % des PV jamais payés … Pas de réponse … Comme c’est troublant ! La mise en insécurité des personnels est-elle la méthode bien rodée de Madame la Maire de Paris de réduire le nombre de fonctionnaires ?  La DPSP réduit les effectifs des agents d'accueil et de surveillance dans les Espaces Verts pendant que les usagers, les électeurs parisiens, se plaignent légitimement de l'augmentation des dégradations et de l'insécurité croissante dans les squares. AGENTS D’ACCUEIL ET DE SURVEILLANCE, ARRETEZ DE VOUS METTRE EN INSECURITE … REFUSEZ TOUTE MISSION REPRESSIVE ! CGT ASPS le 31.03.2018