statistique

 

Verbalisation mise en dangers potentiel

 

 

Résumé: 
    Abus de pouvoir à la Circonscription du 19ème ou volonté à peine voilée à la DPSP de généraliser la verbalisation à outrance ?     En marge d’une réunion avec le chef de Circonscription le vendredi 29 septembre 2017, ses élucubrations semblent démontrer une détermination à :   Vouloir anticiper la lutte contre les incivilités, alors que les nouvelles procédures à la DPSP sont actuellement en discussion avec les organisations syndicales !   Vouloir imposer aux agents d'accueil et de surveillance la verbalisation dans les jardins, squares et voie publique, et ceci, pendant toute la durée de leur service !   Selon le procès-verbal du CT de la DPSP (séance du 28 juin 2017), Madame Sylvie BORST, adjointe au directeur stipule : « Je précise que la mise en place d’un binôme n’est pas synonyme de verbalisation systématique et immédiate, mais a pour but de faire cesser et de contribuer à faire cesser les incivilités. L’agent qui constate une incivilité n’est pas nécessairement celui qui verbalise le contrevenant. ».   Les agents d’accueil et de surveillance doivent effectuer leur devoir d’alerte auprès du CVO lorsque le dialogue n’est plus envisageable pour faire cesser une infraction … Ils n’ont pas vocation à rester sur place lorsque leur intégrité physique et/ou morale est potentiellement mis à l’épreuve, à fortiori lorsque les moyens de défense mis à leur disposition sont réduits à « peau de chagrin ».   En toute connaissance de cause, volontairement ou inconsciemment, ce chef de circonscription va exposer les agents d’accueil et de surveillance mis sous sa responsabilité, à un danger potentiel.   Le syndicat CGT A.S.P.S. restera vigilant sur les conditions de travail des AAS en service, confrontés quotidiennement à un public de plus en plus agressif …   Les agents d’accueil et de surveillance n’ont pas les mêmes missions que les inspecteurs de sécurité !   Vouloir nier l’évidence serait contre-productif, voire dangereux !   Une place pour chacun et chacun à sa place   CGT A.S.P.S. Le 02/10/2017