Lettre ouverte - Monsieur Michel Felkay DPSP

 

 

Lettre ouverte

Monsieur Michel Felkay

Commissaire Général – Directeur

Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection

 

Aujourd’hui, nous vous demandons solennellement, de procéder au confinement total du personnel de la DPSP … Il en va de votre responsabilité !

En effet, il serait totalement irresponsable de réquisitionner le personnel, que ce soit sur la base du volontariat ou par décret préfectorale.

Chez nos collègues de la Police Nationale, le COVID-19 fait des ravages, l’effectif tombe comme des « mouches » contaminés à une vitesse folle, avec de plus en plus d’unités qui choisissent le confinement. Le nombre de policiers contaminés augmente de jours en jours, malgré une annonce jugée plutôt « farfelue » du ministre de l’intérieur qui indique que les « policiers n’étaient pas en risque ».

Vous pavoisé sur votre compte twitter en arguant que « vous êtes sur le pont » en exhibant sur une vidéo, des pauvres collègues ISVP qui essayent de faire respecter les 1 mètre de distance réglementaire minimum sur un marché Parisien, alors même que de nombreuses communes interdisent tout simplement les marchés … Aberration ou manque de lucidité ?

Mais vous êtes où actuellement Monsieur le directeur ? D’où donnez-vous vos directives ?

Des collègues « ISVP, Médiateurs, ASP, AAS Mairie » prennent actuellement des risques pour leur propre vie et celle de leurs proches, pour des missions qui pourraient très certainement être reportées.

On apprend même quand sous-main, on s’interroge sur l’éventualité de faire appel aux AAS des parcs et jardins, soi-disant sur la base du volontariat … Mais sans volontaire, vous allez faire quoi ? Réquisitionner de force ? 

Les états civils dans les mairies ne peuvent vraiment pas être organisées différemment et sur rendez- vous comme le fait plusieurs communes ?

Cela dérange à ce point la Municipalité de voir des agents payés et qui restent confinés chez eux, pour assurer la sécurité de chacun d’entre nous ?

Votre direction DPSP, de par son sigle, doit s’assurer de la prévention de son personnel, de sa sécurité et de sa protection … Le fait-elle vraiment ?

Quand vous envoyer des agents au front, qui vont traverser Paris en empruntant les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail … Quand vous les exposés à un risque de mort non négligeable … Que devons-nous penser ? Qu’il est parfaitement légitime d’effectuer son devoir de service public alors même que nous voyons bon nombre de personnel hospitalier contracter le COVID-19 et parfois en mourir, avec ou sans protection ?

Comment pouvons-nous accepter qu’un de vos donneurs d’ordre demande à tous ceux qui ne présentent aucun symptôme d’être présent au travail ? C’est ignoble !

Ce virus est très contagieux, il tue et pas que les plus vulnérables !

Désormais, des collègues décident d’effectuer leur droit de retrait pour exposition à un « danger grave et imminent », conformément à l’article 5.1 Décret N°85-603 modifié du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et la sécurité du travail, ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale.

Alors qu’une plainte est déposée à l’encontre de plusieurs ministres actuellement en place au sein du gouvernement, par plusieurs médecins !

Alors que le confinement, pour une grande partie de la population tend à se durcir !

VOUS MONSIEUR FELKAY

Vous êtes sur le « pont », tel un kamikaze ?

Désolez, pour la grande majorité d’entre nous, nous aimons notre métier !

Mais pas au détriment de notre vie !

 

CGT ASPS le Lundi 23 Mars 2020

Document à telecharger : 
 

Mis en ligne le 23 mars 2020  |  Dernière mise a jour 23 mars 2020