Cautionnez-vous le "Mal-être au travail" ?

 

Avec diffusion interne, externe et médias.                                                                                                                                        Paris, le 06 juin 2019

 

LETTRE OUVERTE

 

Madame Anne HIDALGO

Maire de la Ville de Paris

 

 

Cautionnez-vous le "Mal-être au travail" ?

 

 

En effet, les agents d'accueil et de surveillance des Espaces Verts, des Mairies ainsi que les Médiateurs n'en peuvent plus !

 

De plus en plus de pression hiérarchique s'exprime par de l'autoritarisme et par de l'abus de pouvoir.

 

Les congés sont fréquemment refusés au seul motif abusif d’un manque d'effectif ! C'est à se demander qui a fait le choix délibéré de diminuer le nombre d'AAS de chaque spécialité ?

 

Au quotidien, dans certaines circonscriptions, des AAS se retrouvent seul à assurer le service au milieu du public. La responsabilité en revient évidemment au donneur d'ordre qui en toute connaissance de cause met l'agent en insécurité, en l'obligeant à travailler de manière isolée ! 

 

Nous avons boycotté la réunion demandée par la DRH fixée le mercredi 5 juin 2019 !

 

Lors de nos préavis de grève précédents, nous avons été reçus par la DPSP. Mais à chaque fois en résultait le sentiment d'un dialogue non convainquant. 

 

Pire encore, cette direction n'est même pas capable de répondre à nos questions, notamment sur le nombre d'agents composant chaque corps de métier et spécialité de la DPSP … Une vraie rétention d’information à nos yeux !

 

Le public se plaint de plus en plus des insalubrités occasionnées dans les espaces verts, mais aussi sur la voie publique. 

 

Dans les services, la règle est d'appeler le "CVO" lorsque la situation n'est pas gérable. 

 

 

Mais trop souvent le "CVO" nous répond : "Nous n'avons plus d'effectif pour se rendre sur les lieux".

 

Des remontées d'informations sont effectuées chaque jour par l'intermédiaire des "feuilles de routes" et des rapports d’événements, sans qu’aucune amélioration concrète sur la voie publique et les espaces verts puisse se concrétiser !

 

Devons-nous en déduire que les statistiques sont la priorité de la Municipalité Parisienne au détriment de véritables améliorations dans les services ? Cette concrétisation serait indéniablement profitable pour le public.

 

Madame Anne HIDALGO, en tant que Maire de la Ville de Paris, aurez-vous le courage de dire la vérité aux Parisiens ?

 

Depuis la création de la DPSP, la Mairie de Paris donne le sentiment d’un « hold-up financier » envers les Parisiens et les touristes plutôt qu’un résultat de "BIEN ÊTRE" !

 

Quelle est votre véritable motivation de créer une Police Municipale ? Si ce n'est une prolifération d’uniformes bleus dans les rues, dans le but de créer un semblant de sécurité dans notre capitale ! 

 

Dans la mesure où vous nous promettez de dire la vérité, nous accepterons un dialogue en réponse à votre courrier. (Ne pas dire toute la vérité, ce n’est pas mentir ; C’est seulement cacher la réalité !)

 

Si avec dédain vous refusiez de nous recevoir, Madame la Maire de la Ville de Paris, il serait compréhensible que les personnels et les Parisiens puissent s’interroger sur votre loyauté et votre sincérité ?

 

Recevez, Madame la Maire de la Ville de Paris, nos sincères salutations.

 

Le Syndicat CGT-ASPS

Son secrétaire général,

Jean-Claude Hamelin

 

Mis en ligne le 6 juin 2019  |  Dernière mise a jour 6 juin 2019