Le silence soutient les arnaques de la DPSP !

 

Devons-nous en rire ou en pleurer de subir constamment les arnaques de la DPSP ?

En effet, les agents d'accueil et de surveillance des espaces verts n'ont pas demandé à venir dans une direction qui ne les considère pas.

Nous constatons en 2019, une nouvelle méthodologie de la CAL :  La DPSP ne veut plus qu'un jour férié non travaillé soit récupéré en Repos Compensateur, en trouvant le subterfuge de placer systématiquement l’agent en RTT sur le jour férié, alors que cela n'a pas été acté en CHSCT.

Une manière Madame la Directrice Adjointe de la DPSP de vous dédouaner à votre parole de ne pas toucher à cet acquis ? C’est plutôt malicieux de procéder ainsi !

La DPSP continue à démotiver les personnels et en ricochet détruit le service auprès du public en allant à l'encontre de QUALIPARIS.

Notre organisation syndicale demande que les Repos Compensateurs ne soient pas sacrifiés. 

Les agents d'accueil et de surveillance des espaces verts, selon les accords négociés avec la DEVE, ont droit à la récupération des 11 Repos Compensateurs, que le jour férié soit un jour travaillé ou non.

Seul l’arrêt maladie, ne permet pas la récupération du Repos Compensateur !

Madame la Directrice Adjointe de la DPSP, assumez vos responsabilités en refusant cette arnaque.

Dans l’attente d’un retour au bon sens !

Le Syndicat CGT – ASPS continuera à médiatiser les faits subits par les Agents d’Accueil et de Surveillance des Espaces Verts.

La Mairie de Paris n’a plus comme objectif de multiplier les PV en allant jusqu’à vouloir créer une Police Municipale qui n’aura sans doute que les apparences !

La pluie des PV dont Madame la Maire ne nous a toujours pas démontré qu’il n’y en avait pas 80% qui partaient à la poubelle !

CGT-ASPS le 02.05.2019

 

 

Mis en ligne le 2 mai 2019  |  Dernière mise a jour 13 mai 2019