Préavis de grève reconductible à partir du jeudi 9 MAI 2019

 

Réf. : 201904 – AAS/EV/DPSP

Paris le 23.04.2019

Lettre recommandée avec AR

A

Madame Anne HIDALGO

Maire de Paris

Hôtel de Ville - 75196 Paris R.P.

 

Préavis de grève reconductible à partir du jeudi 9 MAI 2019


 

Madame Anne HIDALGO - Maire de la Ville de Paris

 

Le syndicat CGT ASPS dépose un préavis de grève pour le Jeudi 9 MAI 2019 de 0 heure à 24 heures et reconductible.

Madame la Maire de la Ville de Paris, vous n'êtes pas sans savoir que les effectifs diminuent chez les Agents d'Accueil et de Surveillance des espaces verts de la DPSP.

Auriez-vous une volonté sincère et objective de répondre à nos questions, dans le but d'améliorer le service auprès du public en ayant une reconnaissance du travail des Agents d'Accueil et de Surveillance et en revalorisant les traitements budgétaires ?

 

1- Les usagers se plaignent des dégradations et de ne plus voir les AAS comme à l'époque de la DEVE. 

Êtes-vous favorable à cette dégradation ?

 

2- Le sous-effectif accentue le mal-être au travail.

Comment comptez-vous y remédier ?

 

Nous attendons toujours de la DPSP de nous donner l’effectif réel des AAS travaillant dans les Parcs et Jardins !

 

Devons-nous solliciter le Médiateur de la Mairie de PARIS pour lever cette opacité dont fait preuve cette direction ?

 

Pour vous aider à mieux comprendre ce qui se passe dans l'ensemble des brigades de la DPSP, nous allons prendre comme exemple la brigade B18 SUD, vous savez l’un des poumons touristiques de notre capitale ?

L'effectif est descendu à 9 agents. Cette brigade est divisée en deux secteurs. 

- Les locaux ne sont pas adaptés. A quelle date sera disponible le local prévu initialement début 2019 et dont les travaux n'ont toujours pas commencé, situé « rue des Trois Frères » ?

- Les agents rencontrent des difficultés accrues pour prendre leurs congés annuels.

Monsieur le Directeur de la DPSP n'a jamais répondu à nos mails concernant les problèmes discriminatoires que subis un agent de cette brigade … 

Peut-être cautionnez-vous les refus de libertés syndicales et de congés dont l’administration se rend sciemment responsable en « sacrifiant » cette spécialité d’AAS ?

Chaque Agent d'Accueil et de Surveillance a droit aux heures d'information du personnel, aux formations syndicales, et aux divers  "Droits syndicaux" selon les responsabilités syndicales.

Expliquez-nous pourquoi, lorsqu'il y a des formations professionnelles, vous ne tenez pas compte du manque d'effectif ?

La guerre inter-services n’a jamais rien apporté de positif. Avez-vous un problème particulier avec la CGT ? Faites-vous subir la même chose aux autres organisations syndicales ?

Le syndicat CGT-ASPS vous donne l'occasion d’éclaircir votre positionnement à l'égard des Agents d'Accueil et de Surveillance des Espaces Verts et compte sur votre réactivité et votre objectivité afin de nous répondre rapidement et d'éviter ainsi toute procédure au tribunal administratif.

Ce qui nous amène par le déclenchement de la grève dont nous déposons le préavis.

Nous vous adressons, madame la Maire de la Ville de Paris, nos sincères salutations.

 

Pour le syndicat CGT-ASPS,

Le Secrétaire Général,

Jean-Claude HAMELIN

Document à telecharger : 
 

Mis en ligne le 23 avril 2019  |  Dernière mise a jour 13 mai 2019