A contre sens

 

De grâce, que faut-il invoquer pour chasser les vieux démons de la DPP ? On croyait que le ravalement DPSP allait rompre avec les us d'antan et cesser les vieilles pratiques. Nothing ! Nada ! Walou ! Ces mêmes pratiques qui ont instauré un principe de droit complètement fallacieux, celui de la fonction prime sur le grade. Cette manière abjecte de spolier des agents compétents à moindre frais, bafouant ainsi le droit primaire du fonctionnaire d'être payé pour un travail accompli. Plus curieux encore, c’est à contre sens des directives du RIFSEEP (décret n° 2014-513 du 20 mai 2014) qui valorisent la technicité, l’expertise et la fonction d’encadrement.

 

Combien même notre direction parlera de cas résiduels, néanmoins la situation est intolérable car nous faisons face à un techno-système bien huilé, créateur des mêmes paysages que se soit en circonscriptions, services centraux ou déconcentrés et dont les victimes travaillent depuis des lustres dans l’anonymat.

 

Pour les nostalgiques des bancs d’école, il n’y a pas mieux qu’un cas pratique pour en faire la démonstration. Prenons l’exemple du service de sécurité de l’Hôtel de Ville : depuis le 21 janvier 2019, les deux Techniciens de la Tranquillité Publique ont été relégués au rang d’exécutants, en réalisant des missions inhérentes à la catégorie C. Disons rien de péjoratif, mais juste une inversion de la chaîne de commandement, où des Inspecteurs Chef première classe deviennent encadrants des deux Techniciens de la Tranquillité Publique qui leur sont désormais subordonnés par la force des tâches.

 

Le service de sécurité de l’Hôtel de Ville serait-il devenu l’incubateur d’un nouvel ordre de fonctionnement ou la gestation d’un système déjà enfanté ?

 

PS : suivez l’actualité également en scrutant les résultats du dernier concours.

 

 

 

CGT A.S.P.S. le 31.01.2019 

 

 

Document à telecharger : 
 

Mis en ligne le 31 janvier 2019  |  Dernière mise a jour 31 janvier 2019