SCANDALEUX ! La DPSP met son personnel en insécurité pour faire des économies !

 

Les Inspecteurs de Sécurité procèdent trop souvent à des interventions en binômes, ce qui ne peut garantir leur protection, ni celle du public ou du contrevenant récalcitrant.

Incapable de gérer le sous-effectif chronique, la DPSP persiste et valide par un nouveau règlement d’emploi des ISVP et définit qu’un équipage se compose au minimum de deux inspecteurs, ceci dans un contexte de “Vigipirate”, et en dehors de toute réalité du terrain, afin de réaliser le plus de missions LCI possible, avec moins de moyens humains et surestimant des contrevenants de plus en plus récalcitrants et téméraires face à un équipage d’inspecteurs. Ces individus nullement impressionnés par un uniforme sont prêts à en découdre seuls ou en groupe.

Paradoxalement, lors des formations réglementaires de GTPI qui sont organisées par la DPSP, il est rappelé qu’il faut observer

la « TRIANGULATION » ?

La position de sécurité en triangulation des ISVP en équipe de 3

Chaque ISVP ayant sa propre mission :

1.    ISVP qui mène l’intervention communique avec le mise en cause.

1.    ISVP en protection de son collègue.

2.    ISVP de gestion de l'environnement (gestion de foule ou des badauds).

 

C’est ça la triangulation !

Dans la pratique, le binôme « nuit gravement à la santé » des Inspecteurs de Sécurité et met  

leurs vies en danger !

 

CGT A.S.P.S. le 12.07.2018

 

Mis en ligne le 12 juillet 2018  |  Dernière mise a jour 12 juillet 2018