COMITE TECHNIQUE CENTRAL SUPPLEMENTAIRE DU 12 JUILLET 2018 ... AAS PARCS ET JARDINS

 

COMPTABILISATION DU TEMPS DE TRAVAIL EN CAS D’ARRET MALADIE DES AGENTS DES BRIGADES DE SURVEILLANCE

DE L’ESPACE PUBLIC ET DES ESPACES VERTS

Un certain nombre d’agent ont été spoliés par la direction DPSP et son logiciel Chronogestor … Le comité technique central de ce matin vient réparer cette injustice.

En effet, pour les agents effectuant leur service sur 4 jours (8h15 sur 4 jours, soit 33 heures par semaine), la comptabilisation du temps de travail en cas d’arrêt maladie se fait sur la base de 6h36 par jour.

La directrice des ressources humaines précise : « Des agents ayant été absents pour maladie peuvent se retrouver en débit de temps de travail par rapport à leurs obligations horaires, sans qu’un éventuel débit d’heures dans le cadre de leurs horaires normaux ne puisse être couvert par un crédit d’heure de RTT, puisque ce cycle ne génère aucun jour de RTT. Le caractère atypique de ce cycle, qui ne génère pas de RTT, a donc conduit aux difficultés exprimées par les organisations syndicales lors du CT central du 19 juin 2018. Pour l’année 2017, environ 150 agents ont été confrontés à la situation de débit d’heures, pour une durée moyenne de 1,5 jour. Il me parait nécessaire d’apporter une réponse rapide aux difficultés rencontrées par les agents. Compte tenu des singularités de ce cycle, je vous propose que la durée d’une journée d’absence pour arrêt maladie soit comptabilisée comme une journée travaillée (soit 8h15 pour un agent effectuant son cycle sur une durée de 4 jours). Le paramétrage de l’outil de gestion des temps de travail Chronogestor serait modifié en ce sens.

SI VOUS AVEZ RENCONTREZ CE GENRE DE PROBLEME EN 2017 OU EN 2018, N’HESITEZ PAS A VOUS RAPPROCHER DE LA CGT ET DE FAIRE VALOIR VOS DROITS AUPRES DE VOS ENCADRANTS !

 

CGT A.S.P.S. le 12.07.2018

Document à telecharger : 
 

Mis en ligne le 12 juillet 2018  |  Dernière mise a jour 12 juillet 2018