La pression est tellement élevée

 

Mais que se passe-t-il à la brigade B16 SUD située à la porte d’Auteuil ?

 

Les agents d’Accueil et de Surveillance,

 sous la pluie de rapports à leurs encontre,

 se retrouvent convoqué pour sanction.

 

La pression est tellement élevée qu’un agent d’Accueil et de Surveillance s’est retrouvé

en arrêt maladie suite au stress qu’il subit par ses encadrants.

 

Pourquoi les encadrants ne respectent pas le « Guide de l’encadrant » ?

 

Déjà, le 29 septembre 2015, au bout de 15 minutes, la précédente cheffe de la division du 16ème avait mis fin à la convocation

pour sanction afin de ne pas discréditer les encadrants.

 

Malgré toutes nos interventions, les encadrants se sont entêtés contre les agents d’accueil et de surveillance.

 

Mais, dans quel but ?

 

Nous demandons que ces mêmes encadrants ne soient pas en mesure d’effectuer les prochains entretiens de notation des agents d’accueil et de surveillance.

 

Il en va de la santé et de la motivation des agents et de la qualité du service public.

 

Aucun encadrant n’a le droit d’opprimer les agents mis sous leurs responsabilités.

Le dialogue entre les agents et les encadrants doit être objectif.

 

(CGT A.S.P.S. le  14/03/2016)

Document à telecharger : 
 

Mis en ligne le 15 mars 2016  |  Dernière mise a jour 15 mars 2016