FLASH INFO - AGRESSION D'UN AGENT D'ACCUEIL ET DE SURVEILLANCE LE SAMEDI 23 AOUT 2014

 

Un agent travaillant à la brigade B12 Est au Parc de Bercy a été victime le samedi 23 août 2014 d’une agression violente.

Il est environ 16h00, un individu de forte corpulence entre dans le parc de Bercy. Il est interpellé par un agent d’accueil et de surveillance qui lui précise que l’usage du vélo dans le parc n’est pas autorisé.  Le ton monte, l’agent se fait insulté et n’a pas le temps de réagir. Son agresseur fonce à toute allure sur lui, le fait tomber à terre, tout en l’étranglant avec une force inouïe. Dans l’émotion, l’agent nous précise qu’il s’est vu mourir, tellement la strangulation était importante. Un comportement totalement disproportionné qui laisse sans voix ! L’individu ce relève, laissant le collègue à terre, lui subtilise son émetteur-récepteur et semble le jeter dans un des bassins du parc, avant de prendre la fuite. L’agent, dans un état de choc émotionnel extrême (lunettes brisées, lésions aux cervicales) est conduit à l’hôpital Saint Antoine par les pompiers. Il a été immédiatement pris en charge par l’équipe médicale, qui lui a prescrit une incapacité temporaire de travail de 3 jours.

Nous encourageons la direction DEVE à méditer fortement sur les moyens d’actions qui pourraient permettre d’éviter une telle situation. En effet, le binôme s’avère une fois de plus essentiel devant une telle circonstance … Ne serais ce que dans les moyens d’alerte, puisque dans le cas présent, aucun citoyen n’a eu le courage d’accomplir son devoir d’assistance à personne en danger. Seul une personne du public s’est manifestée lors de l’arrivée de la police pour apporter son témoignage. L’AASP semble donc être le seul à avoir contacté les services de secours, suite à l’appel téléphonique de l’agent.

Ce cas éloquent met bien en évidence que nous vivons dans une société de plus en plus individuelle et que nous ne pouvons pas compter sur l’aspect citoyen des individus.

Il est donc essentiel d’établir une règle qui bannisse l’isolement au travail, car l’émetteur-récepteur n’est pas « LA SOLUTION » qui autorise l’administration à isoler les agents publics, qui rappelons le sont soumis de plus en plus à des agressions d’une rare violence.

 

LA MAIRIE DE PARIS EST DANS L’ATTENTE D’UN DRAME AVANT DE PRENDRE LES MESURES QUI S’IMPOSENT ?

SEUL UN PERSONNEL EN NOMBRE SUFFISANT PERMETTRA D’EVITER AU MAXIMUM CE GENRE D’AGRESSION … LE RAPPORT DE FORCE FAIT LOI !

L’ADMINISTRATION OBLIGE LE PERSONNEL À PORTER UNE TENUE DE TRAVAIL QUI S’ASSIMILE FORTEMENT A LA POLICE MUNICIPALE SANS SE DONNER LES MOYENS ADEQUATES DE SECURISER SON PERSONNEL … C’EST COMME LAISSER SEUL UN AGENT DE LA POLICE NATIONALE EN MARAUDE (TOTALEMENT SUICIDAIRE) … CHERCHER L’ERREUR !

Document à telecharger : 
 

Mis en ligne le 26 août 2014  |  Dernière mise a jour 26 août 2014